20
Oct

Feedback de Sölden

Première course depuis longtemps

Après une si longue pause, le rythme de course est difficile à trouver. J’avais mis toutes les chances de mon côté pendant la préparation pour réussir l’ouverture de saison. Je me sentais bien lors des derniers entraînements, j’étais calme et prête à me lancer dans ma saison.

Sur cette piste si impressionnante et exigeante, il n’y a pas d’autre choix que d’engager un maximum et d’avoir la confiance pour prendre des risques afin de prendre la qualif.

J’avais énormément d’attentes de ma part, et des émotions de joie et d’impatience mais aussi d’appréhension. J’ai dû faire face à ce mélange explosif et malheureusement cela ne m’a pas permis de skier à mon meilleur niveau. Dès le départ j’ai skié sur la réserve et en arrivant dans le mur j’avais déjà perdu beaucoup de temps. J’ai senti que mon ski n’était pas relâché, alors j’ai essayé de le corriger sur le bas du parcours mais cela n’a pas suffit.

Quoi qu’il en soit, je dois en tirer le positif.

Ce retour en Coupe du Monde, après des années de galères et presque deux ans sans compétition à ce niveau, m’aura beaucoup apporté. Cela m’aura fait comprendre l’importance des heures d’entraînements mais aussi des minutes en courses. L’impatience de courir est parfois vicieuse, il faut être calme mais savoir à la fois garder le tonus en course.

Je suis proche de la qualif alors que mon ski ne me satisfait pas, c’est encourageant pour la suite. Je retourne donc à l’entraînement cette semaine, en slalom cette fois, ce qui me fera du bien.