26
Fév

Ouvreuse en Coupe du Monde

Depuis le début du mois, je travaille pour retrouver mes sensations et progresser en géant comme en slalom. Un programme chargé mais avec beaucoup de challenge.

Avec la venue de la Coupe du Monde féminine à Crans-Montana je me sentais encore plus motivée de passer des heures entre les piquets afin de revivre cette adrénaline qu’est le monde de la compétition.

J’ai eu l’opportunité de refaire un pas dans le cirque blanc durant les courses du dimanche. Grâce au combiné, j’ai pu mettre un dossard sur le dos pour être au départ du slalom en tant qu’ouvreuse. Un petit pas vers la compétition et ses sensations. Une belle expérience qui montre que le travail déjà fait va dans la bonne direction. Mais il montre aussi celui à accomplir avant d’être de retour au plus haut niveau.